74 route du Val de Riou 13360 pont de l'étoile

Le Vagin : des sens à l’essence

Le vagin est un organe à part entière. Il sécrète, secrète des tonnes d’informations. Libre à lui d’espérer, d’évoluer par-delà les frontières du temps.

Il renaît de chaque relation intime mais pas que, il est capable de multitudes de choses.

Il vous permet, mesdames de vous transcender et d’accueillir la fleur de vie intrinsèque à vous-même. Dans cette fleur de vie est la connexion au Tout, à l’immensité, à l’absolu.

Il est source d’entrées et de sorties du temps et de l’espace. Il propulse la femme dans une transe adéquationnelle liée à la sexualité, plutôt sacrée de préférence.

Dans cette transe, il vit une renaissance, un nouvel écheveau, dur à monter en puissance car nécessiteux de temps et d’atours.

Dans cette nécessité naît le potentiel communicatif, le potentiel d’être pleinement soi. Pour ce temps de « chauffe » nous préconisons, l’écoute de soi, de ses ressentis, de ses désirs et la communication au partenaire (ou à soi-même en cas d’auto-amour) de ces états pour obtenir le meilleur de soi et de l’autre dans le partage et l’harmonie.

Le vagin, aidé des glandes de Batholin, de Skene et Tyson, sécrète des substances riches de lubrifiants, certes, mais d’un point de vue vibratoire il symbolise l’accueil de la vie en soi, l’ouverture du cœur de l’être aux partages et à l’harmonie des corps, l’harmonie des cœurs et des esprits.

Observez ses atours, ses « défauts », ses « qualités ». Il n’y a pas de jugement dans le mot « défaut » c’est juste une constatation dans ce cas de quelque chose qui « manque » qui fait défaut.

Observez son intimité et observez son étreinte. Comment accueille-t-il le sexe de l’homme ou votre doigt ? Est-ce qu’il l’autorise à pénétrer son intimé ou est-ce qu’il s’enivre de sécheresse et s’inflamme ? Est-ce qu’il est prêt à recevoir l’essence transmise ?

Toutes ces observations sont nourricières pour vous mesdames et aussi pour vous messieurs.

Car dans l’observation, vous pouvez obtenir le changement, le merveilleux.

Dans le vagin siège un autre « organe » un point tout particulier que l’on nomme le point G, le point orgasmique, le point de transcendance de l’être à travers et grâce à la sexualité.

Dans la voie humide de l’éveil, il apporte la naissance de l’absolu, le franchissement des barrières et des étaux contraignants de cette vie en 3D, la naissance et renaissance de la Kundalini, énergie de vie, énergie sacrée qui est en chacun de nous.

Bien des égards lui sont dus ou devraient l’être.

À vous, mesdames, soignez-le de tendresse, renouvelez votre expertise, vos entrailles vous en donneront des nouvelles. Dans la suprématie de ce qu’est le vagin, dans sa symbolique et orgasmique découverte s’offre des franchissements outre-cuisants.

Belle aventure dans la découverte de ce lieu magique je vous souhaite…

Murielle

 

Merci à toi qui me lit.

Tu trouveras tous mes articles sur mon blog

X