74 route du Val de Riou 13360 pont de l'étoile

La Flamme Sacrée

La flamme sacrée, beaucoup en parlent, mais qu’est-ce au juste ?

La flamme sacrée est l’expression de notre divin, de notre aspect éternel. Et, elle est aussi l’expression de notre vie intérieure, de tout ce qui résume la beauté de l’être.

Dans l’espace-temps elle se concrétise par des élans de vie, des superpositions de parcelles de vie, des natures plus ou moins aléatoires de l’aspect transcendantal de l’être.

De plus, bien en amont de ce que l’on pourrait caractériser comme joie du corps, joie du cœur et joie de l’esprit, la flamme de vie anime tout un chacun.

 

Pourquoi est-elle sacrée ?

Elle est sacrée, car elle est aussi commune à tous. En effet, nous nous la partageons, avec les espèces animales, végétales, minérales et toute forme de vie sur Terre et bien au-delà de la vie sur Terre. Notre Terre-Mère contribue largement à l’expansion de cette énergie. La Terre nous déverse chaque jour, chaque instant de ses plus belles énergies pour nous nourrir de vie, de transcendances. À travers ces énergies, et grâce à elles, nous pouvons nous animer, bouger, vivre et danser.

« Merci Mère, Gaïa, tu nous supportes et nous abreuves de tant de bienfaits. »

 

La flamme sacrée et la Kundalini :

Dans l’aspect « kundalinique » de cette flamme, j’anime l’espace-temps de cette énergie du cœur de l’être et plus particulièrement du cœur du corps.

Grâce à la flamme de la kundalini, cette énergie sexuelle et de vie, je respire ce qui m’entoure tel le chat lèche sa patte quand il veut faire sa toilette… Ces énergies vitales me sont importantes pour faire ma « toilette » énergétique, me ressourcer et me permettre d’évoluer, de grandir.

Je joue et jouit de ce qui m’entoure, m’enlace et j’exprime ce que je vis, ce que je déguste, ou respire. Je jouis de la volupté du vivant, la volupté de la sexualité et de l’appareil éjaculatoire qu’est mon cerveau, car oui c’est aussi un organe éjaculatoire… dans le sens où il fait naître de ses entrailles moultes pensées et prophéties tantôt étranges, tantôt subtiles ou fluettes qui parfois le font passer pour le vilain méchant loup… tout est question de positionnement… car bien plus qu’un profanateur de lumière, il est parfois munit de belles lumières de génie. Merci à toi mon ami.

La kundalini, essence sacrée du cœur, qui nous remplit lorsqu’elle est libre de circuler en nous, nous alimente, nous dévoile, nous perturbe aussi parfois.

Prévenance :

Dans l’aspect transcendantal de cette énergie : la flamme sacrée, je me noie parfois des atours de mes voisins, autrement dit, je ne me méfie pas assez de ce qui m’entoure. Je me méfie, dans ce cas, de ce qui est juste, et pas seulement de ce qui me semble juste. Parfois, la nuance est subtile ou imperceptible et pourtant elle est fondamentale. Dans la transcendance de l’être il y a ce que l’on voit, ce que l’on ne voit pas, ce qui existe, ce qui survit, ce qui jaillit et il y a l’invisible. Dans l’invisible naît aussi la transcendance de l’être, tout est question de discernement et d’équilibre.

« La balance est juste quand elle sonne juste. »

Alors, apprendre le discernement peut s’avérer bénéfique si l’on a pas l’habitude d’écouter la voix du cœur, guide, maîtresse de l’élan de vie. Dans l’expérience j’apprends beaucoup, dans le recul j’intègre, dans l’objectivité je dépasse.

La voie de l’éveil s’ouvre à celui qui tend l’oreille, celle du juste.

Pour finir avec cette épitaphe :

« Je ne suis que le lendemain de ce que je ne suis déjà plus. »

Murielle Ginestet

Tous mes articles sont ici

Si tu veux être prévenu de la publication de mes articles inscrits-toi, tu trouveras le formulaire en bas de la page d’accueil

X